La recherche sur les orbes avance n 2010 a vu plusieurs acquis : 1°) Nous savons dĂ©sormais qu’il existe un phĂ©nomène rĂ©el qui ne correspond pas Ă  des poussières s Ă©tabli grâce aux appareils photos stĂ©rĂ©oscopiques et aux calculs de parallaxe obtenus de la sorte. 2°) Nous avons Ă©tabli l’existence d’orbes marins. 3°) Les orbes ne renvoient aucun reflet quel que soit la surface rĂ©flĂ©chissante : miroir, plan d’eau, surface d’eau,, plexiglas, etc. Avec des ingĂ©nieurs dĂ©terminĂ© le fait que les BVI ne sont pas des brumes ou des brouillards au sens de la mĂ©canique des fluides mais plus une structure organisationnelle dont la matière reste Ă  dĂ©terminer. Nous Ă©tablissions des Ă©tudes sur la photomĂ©trie des phĂ©nomènes : flux lumineux, intensitĂ© lumineuse,x, luminance lumineuse, l’exitance lumineuse, l’unitĂ© candela Ă  calculer. Pour dĂ©terminer des grandeurs scotopiques. Nous ferons aussi des Ă©tudes sur le fait si l’oeil humain Ă  une impression lumineuse face Ă  ces phĂ©nomènes.

View at DailyMotion