Aurelie Nemours s’était engagée dans la voie de l’abstraction à partir de 1949, développant une peinture abstraite, construite, à partir de couleurs pures et de formes géométriques issues du carré, mais sans dogmatisme ni systématisme. Ses compositions sont strictement disposées dans le plan, fondées sur le croisement de l’horizontale et de la verticale.

Dimitry Orlac s’est engagĂ© avec les tableaux/graphites dans ce qu’on pourrait appeler un „programme de vie” savamment mĂ»ri. Cette première exposition chez Oniris montre des oeuvres rĂ©centes sur plexiglas.

François Perrodin développe un travail qui prolonge l’histoire de l’abstraction du XX° siècle, la plus pure, la plus exigeante. Son œuvre hérite à la fois de l’art concret, du minimalisme et du monochrome. Il met en jeu la peinture dans sa relation à l’espace : l’espace de l’œuvre, l’espace de l’exposition, et l’espace du spectateur.

Plus d’infos sur : http://www.galerie-oniris.fr/actus/expositions/nemours-orlac-perrodin/

View at DailyMotion