Gants, masques, plexiglas, cela n’aura Ă©chappĂ© Ă  personne, les „dĂ©chets Covid-19” ont envahi les voies publiques Ă  Marseille comme ailleurs. Le fondateur de „Un dĂ©chet par jour” poursuit sa mobilisation. Depuis 2015, cet anglais originaire de Leeds a lancĂ©  „One piece of Rubbish”, traduisez ” Un dĂ©chet par jour”.

Une opération qui invite la population à ramasser un déchet par jour et à partager une photo de cette collecte sur les réseaux sociaux. Présent sur Facebook, Twitter ou encore Instagram, sa communauté fédÚre prÚs de 50 000 personnes de Marseille à Leeds en passant par la Tunisie. Depuis 5 ans, ses équipes mÚnent aussi des opérations de nettoyage dans la cité phocéenne et en particulier en bord de mer.

Dans ce contexte de crise sanitaire, le dĂ©fi est encore plus grand pour ses Ă©quipes. Elles organisent d’ailleurs ce samedi Ă  la Joliette (2e) une nouvelle opĂ©ration de nettoyage. Plus viral encore, Eddy Platt appelle les Marseillais Ă  tagguer sur les rĂ©seaux sociaux les joueurs de l’OM et les cĂ©lĂ©britĂ©s de l’Ă©mission Les Marseillais avec lesquels ils aimeraient rĂ©aliser ce ramassage.

Lobbies du plastique, surconsommation, Ă©cologie… Entretien avec le plus Marseillais des anglais en vidĂ©o.

Vidéo publiée le : 27/05/2020 à 16:09:00

Lien vers l’article de Maritima.info :
https://www.maritima.info/depeches/coronavirus/marseille/68040/masques-et-gants-sur-la-voie-publique-le-coup-de-gueule-d-eddy-platt-1-dechet-par-jour-.html

View at DailyMotion